U bent hier

La baignade urbaine

Depuis les années 70, il n’est plus possible de se baigner en plein air en Région de Bruxelles-Capitale. Pourtant, l’eau n’y manque pas : étangs, canal, … pourraient offrir autant de possibilités de loisirs rafraichissants. 

C’est pourquoi le Département Eau de Bruxelles Environnement travaille depuis plusieurs années, en collaboration avec des associations, sur différentes pistes qui permettraient à nouveau à tous les bruxellois de se baigner, à l’extérieur, dans une infrastructure publique ad-hoc. C’est notamment dans ce cadre que des tests de baignade ont été organisés l’été 2019 avec l’ASBL Pool is Cool dans quelques étangs naturels (Expedition Swim).

Une étude de faisabilité a ensuite été lancée afin d’examiner les possibilités concrètes de création ou d’aménagement d’un étang dédié spécifiquement à la baignade. L’étude se concentre sur la possibilité de transformer un étang existant situé dans le Parc de la Pede en étang naturel de baignade. Cette étude sera finalisée à l’automne et doit évaluer notamment les faisabilités technique, légale et logistique de plusieurs scénarios. Elle se penche également sur le mode de gestion propice d’une zone de baignade de ce type. 

Pour le moment, l’aménagement d’un étang naturel au niveau du Parc de la Pede est considéré - l’Etang Mayfair ou l’Etang Moyen - mais les conclusions de cette étude pourront être réutilisées pour la mise en place d’autres étangs de baignade ou piscines naturelles à l’avenir. Sur base de ces conclusions, Bruxelles Environnement finalisera un projet d’aménagement pour l’introduction du permis d’urbanisme et d’environnement fin de l’année. Les travaux, financés par Beliris, sont prévus en 2023-2024 pour une ouverture des lieux au printemps 2024.

Ces travaux font partie du vaste Plan opérationnel de Neerpede (PON), élaboré conjointement par Bruxelles Environnement et la commune d’Anderlecht. Le PON vise plus largement à transformer Neerpede en un grand parc régional dédié à la récréation mais également à la préservation de la nature, à l’agriculture urbaine,… 

Entre-temps et avant que l’étang puisse être ouvert au public, l’initiative Build for water, démarrée en 2020 et portée par l’ASBL CDR Construction, sera poursuivie à Neerpede, dans l’étang Myafair. Elle propose des sessions de baignade à des clubs sportifs et associations de jeunes. En outre, Bruxelles Environnement soutient l’ASBL Pool is Cool dans la concrétisation cet été d’une piscine temporaire au bord du canal sur le quai de Biestebroek à Anderlecht (FLOW). Cette initiative sera, elle aussi, probablement reconduite les années qui viennent sur base de l’évaluation qui sera réalisée à l’automne. Ce projet est également un excellent moyen de tester un projet plus artificiel de piscine en milieu urbain.

FAQ’s

En quoi consisteraient les travaux d’aménagement de l’étang ?

Les aménagements nécessaires à la transformation d’un étang en étang de baignade vont de la modification des berges et de la profondeur de l’étang pour permettre de s’y baigner à la création d’un système de traitement par lagunage (par phytoépuration), en passant par la construction des infrastructures nécessaires à l’accueil du public. 

Les travaux envisagés sont néanmoins bien plus larges puisqu’ils prévoient également la renaturation des berges du Neerpedebeek, la naturalisation des berges de l’étang non-affecté à l’étang de baignade, et la rénovation du parc autour de ces deux étangs.

Quel sera l’impact de la présence de baigneurs sur la biodiversité ?

La protection de la biodiversité sera garantie. Pour ce faire, Bruxelles Environnement réalise actuellement un inventaire sur l’ensemble du périmètre repris dans le Plan Opérationnel de Neerpede, dont les 40 hectares de parc. Sur cette base, les zones de grand intérêt écologique seront identifiées. A titre d’exemple, de nombreuses espèces d’abeilles solitaires ont été recensées dans la zone et doivent faire l’objet de mesures de protection. Pour le projet de baignade en particulier, un inventaire ‘biodiversité’ est en cours de réalisation au niveau de la zone sous étude (Etang Mayfair et Etang Moyen). Ces observations seront inclues dans un Rapport d’Incidences Environnementales (RIE) dans le cadre de l’introduction du permis d’urbanisme et d’environnement. Il est d’ores et déjà prévu de délimiter une aire de baignade et de détente afin de minimiser l’impact des baigneurs. Par ailleurs, l’étang qui ne sera pas dédié à la baignade (Etang Mayfair ou Etang Moyen) sera rénové afin de naturaliser ses berges et le dédier à la biodiversité (zone refuge,…). Les berges du Neerpedebeek feront également l’objet d’une renaturalisation. 

Est-ce-que la qualité de l’eau de baignade sera assurée ?

Des contrôles seront bien sûr assurés durant toute la saison de baignade. Des échantillons seront prélevés régulièrement afin de veiller au respect des normes de qualité des eaux de baignade (fixées dans l’arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale du 23 avril 2009). Les modalités de ces contrôles doivent encore être déterminées. 

Il est prévu, en outre, d’isoler les eaux de baignade du reste du réseau hydrographique afin de garantir la qualité des eaux de baignade. Les eaux de baignade seront alors traitées par lagunage (traitement par phytoremédiation).

Pour en savoir plus

Datum van de update: 10/08/2021