U bent hier

Plan directeur pour le site de l’Hippodrome de Boitsfort

Le climat change, la société évolue à vive allure et les attentes du public à propos de la nature suivent ce mouvement.  Dans ce contexte, le projet Hippodrome de Boitsfort propose une vision publique régionale où ville et forêt se rencontrent en une intersection qui se veut harmonieuse, où préservation de la nature et éducation à l’environnement se rejoignent. 

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a approuvé début novembre 2020 la révision du projet (voir master plan ci-dessous). La répartition des rôles a également été revue : Bruxelles Environnement reprend la gestion des espaces verts et le développement de l’éducation à la nature. La Société d’Aménagement Urbain (SAU), qui coordonne le développement global, va quant à elle poursuivre la restauration des bâtiments historiques. Drohme continuera à proposer des activités de détente payantes telles que golf et mini-golf, horeca. L’événementiel sur site sera soumis au contrôle direct ou indirect de Bruxelles Environnement.

Cette décision doit permettre le redéploiement du projet de rénovation, l’activation, la gestion et l’exploitation du site conformément aux objectifs du Plan Région de Développement Durable (PRDD), du Plan Régional d’Affectation du Sol (PRAS) et du Schéma de Structure de la Forêt de Soignes.

L’implication des partenaires publics garantira la qualité environnementale et patrimoniale du projet, ainsi que la mise à disposition d’une série d’activités gratuites pour un public très diversifié.

Une seconde porte bruxelloise de la forêt 

Porte d’entrée vers la forêt de Soignes, le site de l’Hippodrome de Boitsfort constitue un endroit clé, un sas où proposer à la fois accueil des visiteurs et protection de la forêt, par une éducation à son bon usage.

Un réseau de portes d’accès vers la Forêt de Soignes existe déjà : Espinette centrale, Groenendaal, Jesus Eik, parc de Tervuren, La Hulpe et le Rouge-Cloître en Région bruxelloise, auquel l’Hippodrome de Boitsfort viendra s’ajouter.

Ce qui a été mené comme réflexion pour l’aménagement de ces sites, en particulier celui de Rouge-Cloître, viendra nourrir les réflexions en cours pour le développement de cette nouvelle porte d’accès.

Un pôle nature, éducatif et récréatif régional

L’hippodrome de Boitsfort, avec son champ de courses,  s’est déployé à la fin du 19ème siècle dans une zone de 32 hectares de la forêt de Soignes, située sur la limite de la commune d’Uccle et  bordée par la chaussée de La Hulpe. En 1987, l’activité de l’Hippodrome s’est arrêtée, pour redémarrer en 2014, le domaine, propriété de l’Etat, ayant été transféré à la Région bruxelloise.

Historiquement, le pôle récréatif du site a toujours été présent. Avec le nouveau projet et l’implication de Bruxelles Environnement, les pôles nature et éducatif (notamment, avec la mise en place de la future Maison de la Foret) se rajoutent.

En bordure de Forêt de Soignes, la création de ce nouveau pôle d’envergure régionale s’inscrit aussi dans une logique d’utilité sociale multigénérationnelle avec une attention particulière portée aux familles, aux enfants et aux écoles. La volonté n’est pas d’y opposer préservation de l’environnement et éducation à la nature ; le défi est de prendre en compte les deux objectifs, tous deux importants pour les générations présentes et futures, sur le site.

Hippodrome de Boitsfort : Là où ville et forêt se rencontrent !

Datum van de update: 08/02/2021